Page 1 sur 1

La fatigue des adversaires

Posté : 01-10-2021
par Barbageek
Bonjour à tous,

Petite question sur les règles de combat. Chaque point d’endurance perdu occasionne un point de fatigue, ce qui, à terme, peut donner des malus liés à la ligne de fatigue courante. Cependant les règles ne précisent pas vraiment comment gérer ce phénomène chez les ennemis. Faut il l’ignorer (pas vraiment juste pour les joueurs) ? Créer les segments de fatigue pour chaque monstre ? Utiliser un calcul moyen ?

Merci pour vos retours

Re: La fatigue des adversaires

Posté : 01-10-2021
par Beryl
Perso, déjà je ne gère pas la fatigue chez les PJs, ou alors exceptionnellement (effort soutenu, long cheminement dans les TMR...)
Alors les PNJ ennemis...
Déjà que je gère leur endurance/vie en fonction des besoins du scénario (et des idées que j'ai en tête), alors je me prends pas la tête avec ça.
Si un ennemi est fatigué, je lui colle un malus et puis c'est tout.
J'ai déjà assez à faire avec les PJs !

Re: La fatigue des adversaires

Posté : 01-10-2021
par Kroc
Tout comme Beryl, je ne gère la fatigue que si c’est important pour le scénario.

Re: La fatigue des adversaires

Posté : 01-10-2021
par Pharnaüm
De mon côté je gère la Fatigue des PJ comme le reste. Non seulement ça va tout seul (vraiment très facile à gérer en combat, puisque 1 PE perdu = 1 pt de Fatigue), mais en plus je trouve que c'est une excellente règle par rapport à la première édition où elle n'existait pas et où les personnages perdaient directement des PE en marchant !
Autre avantage, la fatigue permet de dormir le jour, donc de récupérer aussi des PE et des points de rêve.
Et n'oublions pas qu'il existe un sort d'Hypnos Fatigue qui entraîne une perte de points.

Mais, pour en venir à ta question (que je me suis déjà posée), l'un de mes joueurs l'avait soulevée à un moment où il voyait son malus de Fatigue s'accumuler.
Il a fait cette remarque assez drôle en parlant des Chafouins qu'ils affrontaient (qui esquivaient toutes leurs attaques) « Eux ça va ? Ils ont passé une bonne journée ?! »
Je me suis dit qu'il n'avait pas tout à fait tort et j'ai abouti, de manière pratique, à deux possibilités :
1- Même conclusion que Béryl : Si j'estime que certains PNJ sont fatigués au moment de la rencontre, j'applique un malus de base.
2- Je n'applique pas de malus car, après tout, ce que les PJ perdent d'un côté (malus de Fatigue) ils le gagnent d'un autre, puisqu'ils bénéficient des Jets de Chance et de Moral auxquels les PNJ, eux, n'ont (généralement) pas droit.

Re: La fatigue des adversaires

Posté : 01-11-2021
par JML
Bon, pour reprendre les bases des conseils habituels des vieux routards sur ce genre d'interrogations, qui n'apporteront pas grand chose par rapport à ce qui a déjà été dit : les règles d'un jeu de rôle ne sont en aucun cas des lois divines à respecter à la lettre. Le Mj a parfaitement le droit, et je pense être loin d'être le seul à le conseiller, d'adapter les règles au style de jeu qu'il veut mettre en œuvre. Il est parfaitement légitime d'en abandonner certaines, d'en modifier d'autres et d'en rajouter quelques unes pour mener les parties comme tu l'entends. À charge pour toi de rester souple et d'adapter tes choix en fonction des résultats obtenus, et surtout de ne pas t'imaginer détenir LA vérité sur la meilleur façon de gérer une partie.

Pour sortir des grandes généralités, voici quelques réflexions personnelles sur le point que tu soulèves :
  • si tu as la préoccupation de respecter l'esprit des règles fournies, tu peux te rassurer en constatant que la fatigue ne fait jamais partie des caractéristiques fournies pour les PNJ et les créatures, que ce soit dans les règles ou dans les scénarios. Tu pourras aussi constater que le tableau de calcul de la répartition de la fatigue ne va que jusqu'à une endurance de 30, qui est parfois largement dépassée par certaines créatures ou humanoïdes. Si le sujet n'est jamais abordé, c'est, je le pense, que Denis Gerfaud n'a jamais envisagé de faire gérer la fatigue autrement que par les joueurs. D'innombrables JdR simplifient les règles pour les PNJ et Rêve de Dragon fait de même.
  • d'expérience, les joueurs ont des préoccupations autrement plus pressantes que leurs pertes de fatigue pendant un combat. Les conséquences des blessures et des pertes de points de vie sont autrement plus impactantes. D'autre part ils ont 4 fois plus de points de fatigue que d'endurance, ce qui en limite aussi les conséquences. Cela ne devient vraiment gênant que si on démarre un combat avec un niveau de fatigue déjà conséquent, et là on rentre dans d'autres préoccupations concernant les choix faits en cours de partie par le MJ et les joueurs qui réclameraient un développement dans lequel je ne rentrerai pas ici.
  • comme signalé par Pharnaüm :
    • si tu gères la fatigue des PNJ, cela suppose de déterminer leur niveau de fatigue au début du combat :-/
    • outre ceux fournis par les règles, un MJ a d'innombrables moyens d’équilibrer un combat. Pour reprendre son anecdote sur les chafouins que j'ai moi-même expérimenté plusieurs fois, j'aime cet aspect de RdD qui me permet de mettre aux abois une équipe avec des créatures qui seraient expédiées d'un simple revers de main dans d'autres jeux. Mes joueurs évitent frénétiquement tout combat quand ils le peuvent… et je tue pourtant très rarement un perso.
Bref, je ne me préoccupe pas de la fatigue des PNJ et créatures.

Re: La fatigue des adversaires

Posté : 01-13-2021
par Pharnaüm
JML a écrit :(...) d'expérience, les joueurs ont des préoccupations autrement plus pressantes que leurs pertes de fatigue pendant un combat.(...) Cela ne devient vraiment gênant que si on démarre un combat avec un niveau de fatigue déjà conséquent, (...)


Cela me rappelle une autre anecdote.
Après une longue marche dans le désert et divers efforts physiques pour délivrer des prisonniers, le groupe de PJ est attaqué par des pillards sur le chemin du retour. Beaucoup de fatigue déjà accumulée alors que le combat commence. Après quelques rounds, le meilleur combattant se retrouve autour de -4 ou -5 en niveau de fatigue (il était déjà très bas). Eh bien il ne s'est pas fait prier pour rompre le combat et demander de l'aide à l'un des prisonniers, mage d'Hypnos. Invoquant un Kanaillou, ce dernier lui a permis d'obtenir une Potion de repos de près de 20 points qui lui a permis de supprimer une bonne partie de ses malus.

JML a écrit :(...)j'aime cet aspect de RdD qui me permet de mettre aux abois une équipe avec des créatures qui seraient expédiées d'un simple revers de main dans d'autres jeux. Mes joueurs évitent frénétiquement tout combat quand ils le peuvent…


Je valide complètement ! :D