Page 3 sur 4

Re: Construction d'une table des difficultés

Posté : 05-23-2014
par MastaDaddy
Excellente démonstration !

Re: Construction d'une table des difficultés

Posté : 05-23-2014
par VIK
Merci !

J'ai édité en reformulant toutes les questions paires sous forme de qcm, car les questions ouvertes étaient trop dures.

Je n'ai pas eu beaucoup de participants sur la Taverne, mais ceux qui ont fait le test l'ont trouvé instructif.

Re: Construction d'une table des difficultés

Posté : 05-23-2014
par MastaDaddy
N'empêche... Monsieur Rapide est quand même un grand cinglé, à manger tout ce qu'il trouve ;)

Re: Construction d'une table des difficultés

Posté : 05-26-2014
par Cdang
C'est plus courant que tu je le croies. Reivax, assistant de Zangdar, a par exemple décimé une compagnie de hobbits en plaçant un pâté empoisonné dans le donjon.

Re: Construction d'une table des difficultés

Posté : 05-26-2014
par MastaDaddy
Il a fait ça ? Mais... Il était déjà prisonnier ou pas encore ?

Re: Construction d'une table des difficultés

Posté : 05-27-2014
par Cdang
C'est une anecdote qu'il raconte à Silgadiz, le cousin de Zangdar, dans L'Orbe de Xaraz.

Re: Construction d'une table des difficultés

Posté : 05-29-2014
par MastaDaddy
Ah, je me suis arrêté un peu avant. Va falloir que je m'y remette, moi :)

Re: Construction d'une table des difficultés

Posté : 06-02-2014
par Cdang
Carrément. Surtout que le suivant, Le Conseil de Suak, est mon préféré : plus ça avance, plus ça prend une teinte sombre tout en restant parodique (la désintégration du voleur sur un fumble, à côté, c'est de la gnognotte).

Re: Construction d'une table des difficultés

Posté : 02-19-2016
par Cdang
Je ressors ce sujet pour caser une citation lue à propose de D&D5 sur Casus NO (Meuh le 18/02/2016 à 12h26), et que j'adapte ici (à propos du message de Vic sur M. Maladroit et M. Rapide) :
Les règles de combat de Défis fantastique, le jeu de rôle ne sont pas faites pour aider à équilibrer les rencontres, mais pour responsabiliser les joueurs.


À méditer…

Re: Construction d'une table des difficultés

Posté : 02-19-2016
par VIK
Bonne définition qui semble très bien s'appliquer à DF le JDR.
Enfin seulement une fois qu'on a bien fait comprendre au PJ l'importance de l'HAB, et du moindre point en + ou - en HAB/FA.
DF le JDR offre en effet plein de situations avec malus ou bonus à la FA : il faut donc tenir compte du terrain, mais aussi du surnombre qui change tout. Si l'on y rajoute encore les échecs critiques qui font mal, DF le JDR propose des combats potentiellement dangereux. Il n'y a pas beaucoup de combats anodins, ça peut souvent tourner au vinaigre.
Autrement dit, je trouve qu'il est doublement intéressant par son danger assez omniprésent (pas vraiment de combat gagné d'avance, donc bien pour l'adrénaline et l'immersion), et parce qu'il pousse les PJ à s'adapter à l'environnement, donc à ne pas "toujours" foncer tête baissée : mieux vaut rechercher des avantages tactiques.
En cela, il me paraît vraiment très propice à responsabiliser les joueurs.