Partenariat Scriptarium avec Gallimard Jeunesse - clarifications

Présentations, vie de l'association…
Avatar du membre
Floribur
Président
Messages : 2831
Enregistré le : 10-29-2009
Contact :

Partenariat Scriptarium avec Gallimard Jeunesse - clarifications

Messagepar Floribur » 02-09-2020

Comme certains le savent, nous travaillons avec l'éditeur historique des Livres dont vous êtes le héros depuis l'origine de notre association. Nous les avions contacté à l'époque de notre webzine gratuit Draco Venturus 1 pour des questions de droits, puis lors de l'acquisition de la licence pour la traduction du jeu de rôle Défis Fantastiques auprès de Steve Jackson et Ian Livingstone, afin que nous puissions réutiliser leurs traductions de certains noms. Enfin nous avons engagé un véritable partenariat dans le cadre de la relecture de fond des rééditions des séries Défis Fantastiques et Loup Solitaire, que nous avons proposé à l'éditeur, afin que notre expertise sur ces deux univers puisse être mise à contribution au service de tous les lecteurs des livres dont vous êtes le héros y prenant place.
Depuis, notre partenariat n'a fait que se renforcer, également sur les séries Sorcellerie puis Quête du Graal. Nous sommes notamment, depuis 2019, producteurs de textes bonus aux Défis Fantastiques et Loup Solitaire, descriptions détaillées de personnages, créatures et lieux évoqués dans les livres, issues du croisement des innombrables sources existant sur les univers de Titan et surtout de Magnamund (et de personnages pré-tirés pour une partie des DF, là aussi cohérents avec le "canon" de l'univers).

Suite à une polémique récente sur les réseaux sociaux, dans le contexte de la sortie du rapport Racine pointant du doigt le monde de l'édition, et plus particulièrement les "gros" éditeurs, il a été reproché à Gallimard de ne pas nous avoir rémunéré pour nos travaux, et à nous de faire de la concurrence déloyale aux relecteurs professionnels.
Si nous comprenons les enjeux de la polémique, nous tenons à fournir quelques précisions, qui devraient aider à relativiser les choses.

Tout d'abord, des critiques sont faites à Gallimard, or notre maison d'édition associative travaille en partenariat avec Gallimard Jeunesse, et non pas Gallimard, même si évidemment, un lien existe entre les deux éditeurs.

Ensuite, nous procédons à des relectures à titre gratuit à ce jour, certes, mais sans nous substituer à des relecteurs de chez l'éditeur ou en freelance, car elles ne portent pas sur la syntaxe, l'orthographe ou le style.
Gallimard Jeunesse fait intervenir, comme cela a toujours été fait, des éditeurs et des relecteurs, rémunérés, sur ces livres. Notre rôle est complémentaire, et sans prétention aucune, nous pouvons affirmer que nous sommes les seuls en francophonie à pouvoir l'assumer : le coeur de notre travail consiste à assurer un maximum de cohérence entre la totalité des sources relatives aux univers dans lesquels ces livres-jeux prennent place, que nous maîtrisons parfaitement du fait de notre expertise ancienne et reconnue dans le domaine. Ces sources incluent de multiples livres-jeux et romans, pour partie inédits en français, mais aussi un matériel foisonnant de jeu de rôle, des atlas, des jeux vidéo, etc. Ainsi nous pouvons suggérer à l'éditeur des ajustements et corrections d'approximations ou erreurs sur certains passages, phrases, mots, que de toute façon, sans nous, il n'aurait pas été en capacité de détecter. Nous proposons aussi des petits textes additionnels intégrés en début ou fin d'ouvrages (avec l'aval des auteurs principaux). De la même manière, ces textes puisent dans notre solide connaissance de ces univers, qui nous permet d'intégrer de nombreuses informations, souvent inédites en français, et même inédites tout court, du fait de notre travail étroit en proximité avec les auteurs de ces mêmes livres depuis plus de 10 ans (l'un de nos membres, et responsable du département Loup Solitaire à Scriptarium, est même devenu co-auteur de la série Loup Solitaire). Cela non plus, personne chez Gallimard Jeunesse, ni ailleurs, ne serait en capacité de le réaliser. Donc, personne n'est lésé dans cette histoire.

D'autant plus que Gallimard Jeunesse offre une communication importante pour un petit éditeur associatif de niche comme nous, par la présence dans tous ses livres dont vous êtes le héros (toujours présents dans beaucoup de librairies) de crédits, liens et d'une pleine page de publicité pour nos projets. Dans le cadre de Défis Fantastiques - le jeu de rôle, ils n'ont jamais demandé non plus à toucher des droits sur les traductions de mots que nous avons réutilisé (pour des livres de jeu de rôle que nous vendons).
Et puis Gallimard Jeunesse nous a bel et bien proposé d'être rémunérés ! Si ça n'est pas le cas aujourd'hui, c'est de notre fait, pas du leur, donc nous ne pouvons pas nous plaindre du caractère purement bénévole de ces travaux... et puis rien ne dit que ça ne pourrait pas changer !

Pour notre part, nous tenons à saluer publiquement l'investissement de l'éditeur dans ces rééditions, puisque rien ne l'obligeait à proposer toutes ces mises à jour et compléments, il aurait pu se contenter de simplement rééditer à l'identique ou presque, sans se fatiguer. Et avec nous c'est toute la communauté des amateurs de livres dont vous êtes le héros et des univers liés qui peuvent s'en réjouir.

Nous nous tenons à disposition de toute personne qui souhaiterait en savoir plus, et pour ceux qui ne nous connaissent pas, qu'ils n'hésitent pas à visiter notre blog !

Retourner vers « Général »