Les modules D20 Myriador

le monde des séries Défis Fantastiques, Sorcellerie ! et d'une partie de la série Double-Jeu
Salla
Copiste
Messages : 101
Enregistré le : 03-01-2011
Contact :

Les modules D20 Myriador

Messagepar Salla » 03-01-2011

J'ouve une conversation sur ces modules créés à partir des DF et S! . Bon je copie/colle la petite review que j'avais faite des 3 premiers Sorcellerie! sur RdV1 :

Les Collines Maléfiques : La majorité du module consiste en une transcription des monstres et personnages du ldvelh original au système D20. Rien de bien folichon, c'est quelque chose que peut faire un MJ lui même (sauf si il est trop fainéant :rolleyes:). Sinon il y a pas mal d'informations sur les différents villages qu'on peut traverser, avec carte à l'appui. Ce genre de background peut donner des idées pour rajouter des quêtes supplémentaires, mais le MD devra puiser dans son inspiration, car les informations supplémentaires par rapport au livre tiennent du cloche-merle plus qu'autre chose... Ainsi, on n'apprendra rien sur la secte de maraudeurs vouant un culte à la Manticore, ni sur la raisons de la présence d'une mine de Gobelins dans les collines. Certains évènements propres à contribuer aux mystères de l'aventure ont même été retirés, comme le bossu Vancass ou l'esprit de Mananka.

La Cité des Pièges : certainement le plus intéressant des trois. Les auteurs ont rajouté une petite explication concernant la vie politique de la cité. Pour résumé, le leader de la Guilde Marchande locale a décidé d'exploiter le poisson du lac Lumlé, qui est une drogue, pour devenir riche, puis mettre d'abord la main sur la Guilde des Assassins pour finir pas défaire les 7 Nobles de Kharé et devenir lui même chef local. Bon j'ai dit que je résumai, mais en fait non car on en apprend pas beaucoup plus. Si les PJ veulent enquêter sur les évènements, le MJ devra puiser dans son imaginaire. Par exemple, pourquoi pas imaginer dans ces intrigues un début de l'unification du Kalkhabad par l'Archimage ? Le module fournit une carte de Kharé, mais elle ne possède pas de lieu autre que ceux présents dans le livre (à part la Guilde des Marchands, et encore elle est juste indiquée sur la carte, aucune autre information sera donnée).

Les Sept Serpents : pas grand chose à dire, le module colle trop au livre. Rien que les Serpents se rencontrent aux même positions fixes que dans le livre. Si c'est compréhensible dans un ldvelh, ça l'est moins dans un jdr. Un MJ pourrait faire avancer et se rejoindre les Serpents en fonction du temps que mettront les PJ pour progresser et les débusquer par exemple.


Pour résumé, c'est pas folichon. Sans grande modification, la campagne Sorcellerie ! doit être peu intéressante à faire jouer. Un bon ldvelh ne fait pas forcément un bon jdr. Hélas, les auteurs du module cherchent trop à coller aux livres. Un MJ voulant créer une campagne originale dans le Kalkhabad trouvera quelques informations d'ordres secondaires, mais rien de grandiose, en dehors de la transcription des rencontres aux formats des règles D20. De ce point de vue, le travail fait sur l'adaptation est très respectable et intéressant.

Orochimaru
Site Admin
Messages : 810
Enregistré le : 06-03-2011
Contact :

RE: Les modules D20 Myriador

Messagepar Orochimaru » 03-01-2011

Merci Salla pour ce résumé et cette critique des modules Myriador sur Sorcellerie!. Je les ai parcourus, et effectivement leur intérêt en termes de valeur ajoutée me paraissait douteux. Il y a quand même des plans, ce que personnellement j'ai toujours du mal à faire quand je joue à un livre jeu. Et aussi un travail de compilation au niveau du background: ce qui est fait n'est plus à faire, sauf si ca a été mal fait.

La tension de jeu n'est pas la même car en général en jdr on joue à plusieurs ce qui rend les choses plus faciles.
De surcroit, il est possible, j'imagine, d'explorer les lieux jusqu'à trouver tous les objet, informations ou êtres indispensables à la réussite de la mission (je dis ça évidemment surtout pour Kharé, en moindre mesure pour les 7 Serpents, d'autant plus que la Couronne des Rois n'a pas été adaptée).
Donc c'est peut être là que se situe la perte d'intérêt que tu évoques par rapport aux livres-jeux.

Je me pose aussi la question de faire jouer certains modules FF Myriador par un groupe de joueurs. Je pense notamment au Labyrinthe de la Mort. Les joueurs peuvent-ils incarner un groupe soudé, ou seront-ils forcés de s'entretuer et/ou de se mettre des bâtons dans les roues, selon la règle "Il ne peut en rester qu'un"?

Avatar du membre
Floribur
Armarius
Messages : 2512
Enregistré le : 10-29-2009
Contact :

RE: Les modules D20 Myriador

Messagepar Floribur » 03-01-2011

Merci pour cette review.

Moi je ne possède que le 1er pour cette série, et je confirme ton analyse.
Néanmoins, je rajouterais un peu de positif car il est plaisant :

- de voir des nouveaux visuels, en particulier la carte des collines, malgré le défaut que tu as pointé.

- de disposer d'un support "applatissable" adapté au JDR. Et ce n'est pas un détail : comme peut-être plusieurs d'entre vous, j'ai masterisé mes premiers scénarios Oeil Noir à partir de versions Folio Junior (donc format ldvelh), et je peux te dire que c'était assez pénible, de devoir toujours garder le doigt sur une page en parlant, ou de naviguer entre les pages (en outre, en bon maniaque, je n'ai jamais osé détacher les plans, et du coup je devais aussi gérer les plans à partir des petits bouquins !). J'avais d'ailleurs fait pareil avec les 2 premiers Dragon d'Or et LS4 et 5, adaptés pour l'Oeil Noir, et là aussi, pareil, j'avais tout le temps les bouquins dans les mains, ce qui n'était pas top.

Salla
Copiste
Messages : 101
Enregistré le : 03-01-2011
Contact :

RE: Les modules D20 Myriador

Messagepar Salla » 03-01-2011

Je pense notamment au Labyrinthe de la Mort. Les joueurs peuvent-ils incarner un groupe soudé, ou seront-ils forcés de s'entretuer et/ou de se mettre des bâtons dans les roues, selon la règle "Il ne peut en rester qu'un"?
Ce point particulier de l'Épreuve n'est qu'évoqué à la toute fin, face au dernier Maître (Igbus le Gnome). Le groupe peut donc rester souder jusqu'à la quasi-toute fin. Par contre dans l'Épreuve des Champions, toute la partie sur l'Ile de Carnuss est devenue optionnelle, à faire jouer pour un joueur seul.

Sinon, oui les plans sont des ajouts conséquents, ils sont une base complémentaires appréciables.


Retourner vers « Titan »