[Chroniques] Nos aventures sur Titan

le monde des séries Défis Fantastiques, Sorcellerie ! et d'une partie de la série Double-Jeu
Avatar de l’utilisateur
VIK
Armarius
Messages : 870
Enregistré le : 02-12-2012

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar VIK » 02-27-2015

Note qu'un background à Cthulhu, la plupart du temps faut pas trop s'investir car c'est pas trop important :
généralement le perso meurt avant la fin :D

Avatar de l’utilisateur
MastaDaddy
Armarius
Messages : 1123
Enregistré le : 03-24-2013
Localisation : Strasbourg

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar MastaDaddy » 02-28-2015

... Et le rituel s'achève. Dans une détonation brusque, suivie d'une bourrasque glaciale, une ombre commence à sortir de l'eau. Et vous voyez...

Ce que vous voyez vous rend fous à lier.

Voilà, ça vous a plu ?
On en refait une la semaine prochaine ?
-- Funky Soul --

Avatar de l’utilisateur
MastaDaddy
Armarius
Messages : 1123
Enregistré le : 03-24-2013
Localisation : Strasbourg

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar MastaDaddy » 02-28-2015

VIC a écrit :C'est vraiment trop bon ça !
Si mes souvenirs sont exacts, celui rendu invisible pour explorer dans le le noir était justement le seul à ne pas avoir nyctalopie !


Exactement !
Gros fail du groupe ^_^

VIC a écrit :C'est pas la partie où le Nain du groupe quitte le combat pour fouiller les trésors pendant que ses compagnons continuaient à bastonner ?


Si si. Je me suis poilé, je vous dis.

VIC a écrit :C'est vachement instructif en fait, parce que en tant qu'expérimentés, on a tendance à oublier que l'essentiel n'est pas acquis pour tous les débutants, et qu'ils n'ont pas certains réflexes de base.


Oh que oui !
-- Funky Soul --

Avatar de l’utilisateur
Chrysalid
Copiste
Messages : 128
Enregistré le : 10-04-2010
Localisation : Metz, France, Terre
Contact :

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar Chrysalid » 02-28-2015

Pour Cthulhu, ça dépend. Nous on joue en mode "Investigation Occulte", donc la mort et la folie arrivent moins vite. Du coup, pour la première fois de ma vie, j'ai un personnage depuis plusieurs séances et qui est encore vivant :D

Avatar de l’utilisateur
VIK
Armarius
Messages : 870
Enregistré le : 02-12-2012

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar VIK » 02-28-2015

Chrysalid a écrit :...Du coup, pour la première fois de ma vie, j'ai un personnage depuis plusieurs séances et qui est encore vivant :D

Je parie que c'est un Cultiste :D

Y en a pas mal des Cultistes, dans les DFs. On aura notre dose dans La Malédiction de la Momie. Ils étaient aussi légion dans le Dragon de la Nuit.

En passant, on a 2 DFs où l'influence Lovecraftienne est particulièrement visible :
La Forteresse du Cauchemar, où c'est assez flagrant
La Nuit des Mutants, dans une moindre mesure.
Ils sont plutôt dans le ventre mou des DFs niveau qualité.
(fin de la parenthèse)

Avatar de l’utilisateur
Chrysalid
Copiste
Messages : 128
Enregistré le : 10-04-2010
Localisation : Metz, France, Terre
Contact :

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar Chrysalid » 02-28-2015

Nan, c'est pas un cultiste ;) Juste un détective qui découvre petit à petit des trucs bizarre dans la ville américaine où il vient de débarquer.

Avatar de l’utilisateur
Chrysalid
Copiste
Messages : 128
Enregistré le : 10-04-2010
Localisation : Metz, France, Terre
Contact :

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar Chrysalid » 03-08-2015

Le Puits, suite (07-mars-15)
Yama Yoyo et Séphorée

S'intéressant aux trois portes du mur nord, nos aventuriers découvrirent une salle de torture par-delà laquelle était enchaîné un prisonnier au teint blafard qui les accueillit en sifflant avec agressivité. Ils hésitèrent à le libérer tant il ne leur inspirait pas confiance. La porte du milieu donnait sur une geôle avec des rats pour seuls habitants, tandis que la porte de gauche, qui ne pouvait être ouverte que par l'une des clefs de l'ogre, libéra un prisonnier rachitique et complètement ravagé par la folie, qu'ils n'eurent d'autre choix que de tuer.
Finalement, ils revinrent vers le premier prisonnier rencontré, que Séphorée tenta d'amadouer en lui tendant une ration de victuailles. Mais l'être tenta de lui mordre la main avec violence. Et ce ne furent pas les tentatives de Yama de le mutiler qui le rendirent plus coopératif. Pour finir, ils le laissèrent à son sort, et rejoignirent les couloirs.
Un peu plus loin, ils accédèrent dans une caverne naturelle au milieu de laquelle coulait une rivière souterraine. Mais elle s'écoulait avec force et remous, et une traversée serait dangereuse. Aussi, n'ayant aucun moyen de la traverser, ils revinrent sur leurs pas, et finirent par arriver dans une... taverne ! En effet, une taverne dédiée aux monstres des souterrains se tenait là, au beau milieu des couloirs suintants, tenue par les nains Glantie et Pookie qui les accueillirent chaleureusement. Bien entendu, les aventuriers en profitèrent pour se restaurer, et Yama n'eut pas de meilleure idée que de s'essayer à la Bière d'Orque, qui lui monta très vite à la tête. Aussitôt, il empoigna son épée et se jeta sur Séphorée pour tenter de la massacrer ! L'aventurière n'eut d'autre choix que de se défendre. Heureusement, avec l'aide des nains, elle parvint à ligoter Yama avant de l'asperger d'eau pour lui faire reprendre ses esprits. Mais il lui fallut un bon moment pour revenir à lui, tout honteux de son attitude déplorable.
Dans l'intervalle, Glantie et Pookie leur avaient appris qu'un magicien vivait dans les cavernes au nord de leur position – juste après la rivière souterraine pour être exact. Hélas, malgré leur volonté de lui rendre une petite visite, la rivière souterraine ne leur permettait pas de passer – aucun d'entre eux ne savait nager...
Alors ils firent une croix sur cette partie, se décidant pour une toute autre direction : retourner par-delà la salle au damier pour ouvrir ce coffre qui leur avait résisté lors de leur premier passage. Après tout, ils avaient trouvé des clefs entre-temps.
Alors ils remercièrent les nains et retournèrent dans la salle aux araignées, un passage obligé, qu'ils traversèrent en courant sans s'arrêter, mais non sans lancer vers le plafond un torchon imbibé d'huile enflammée en espérant atteindre les toiles. Et peut-être les araignées géantes aussi. Enfin, ils reprirent les couloirs, retraversèrent la salle au sol en damier, et arrivèrent face au coffre. Mais Yama, oublieux du piège qui avait failli avoir raison d'Aria lors de leur premier passage, faillit tomber dedans à son tour !
Puis, grâce à la bonne clef, ils ouvrirent le coffre de bois et récoltèrent le fruit de leur aventure : il contenait l'or recherché, ainsi qu'un anneau magique que Séphorée s'appropria et un gant de cuir serti de gemmes que prit Yama.

De retour vers la salle aux araignées, ils constatèrent que les toiles avaient bien brûlées. Les araignées, quant à elles, étaient toutes trois descendues au sol pour éviter l'incendie. En outre, les corps desséchés d'anciens aventuriers pris dans les toiles étaient tombés au sol, qui auraient mérité une petite fouille. Utilisant leur dernière fiole d'huile, ils lancèrent un torchon brûlant dans la pièce, qui atteignit une araignée. Dans la panique qui s'ensuivit, les aventuriers traversèrent la salle pour retourner au Restaurant de Pookie. Hélas, malgré l'aide potentielle des deux nains, ils eurent beau se creuser pour traverser la rivière souterraine, ils ne trouvèrent pas de moyen de la traverser.

Alors ils estimèrent avoir atteint leur but premier – qui était de trouver l'or jeté dans le puits par les superstitieux – et revinrent en arrière. Dans la salle aux araignées, ils découvrirent le cadavre recroquevillé de l'un des trois monstres qui avait brûlé, tandis que les deux autres leur tombèrent dessus. Cette fois, ils n'eurent d'autre choix que de se défendre. Finalement, et bien que Yama eut du mal à venir à bout de son ennemi, principalement en raison de ses blessures dans le puits sans fond, les aventuriers se sortirent vainqueur de ce combat qui les effrayait tant au début. Ils trouvèrent quelques pièces d'or sur les cadavres ainsi que quelques armes, qui justifia leur combat.

Puis ils retournèrent dans le puits et remontèrent jusqu'à la surface, curieux de savoir vers quelles aventures leurs pas les mèneraient dans le futur...


Et voilà, fin de notre première aventure de DFjdr - mes joueurs ont apprécié et en redemandent. Du coup, je m'interroge, quelle est l'aventure que je pourrais leur faire jouer ensuite ? Pirates à la dérive me semble la première étape d'une campagne incomplète à ce jour, alors du coup il faudrait que je me dirige vers autre chose, non ? Une idée à me suggérer ?

Avatar de l’utilisateur
MastaDaddy
Armarius
Messages : 1123
Enregistré le : 03-24-2013
Localisation : Strasbourg

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar MastaDaddy » 03-08-2015

Merci pour ce joli résumé !

Pour la suite, tu as toujours le Repaire d'Angmar, dans le Livre de base, chapitre 4. C'est un peu dans l'esprit du Puits, un petit donjon pas très long. Sinon, juste après dans le même ouvrage et plus ambitieux, tu as Le Tambour de Gondrim, la campagne créée pour ce livre que les anglais nous envient.

Et si tu es un peu frileux d'enchaîner sur la campagne directement, tu as quelques one-shot dispo gratuitement sur le site : http://www.defisfantastiques.fr/ressources/

Pirates à la Dérive va effectivement avoir une suite, ce qui ne l'empêche pas d'être parfaitement jouable en l'état.

Ou encore, À la Recherche de la Jeunesse Perdue, notre campagne de Titan, que les anglais... (air connu)

L'embarras du choix !
-- Funky Soul --

Avatar de l’utilisateur
VIK
Armarius
Messages : 870
Enregistré le : 02-12-2012

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar VIK » 03-09-2015

J'aime vraiment ces CR de parties, cela rend les scénars vivants. C'est comme si il passaient de la 2è dimension, à la 3è.
Sur ce coup là j'ai l'impression que tes joueurs ont déjà progressé en étant plus prudents. Notamment en renonçant à ne pas forcer le destin sur l'obstacle rivière : j'aime tout particulièrement le fait de ne pas "aller au bout du scénar prévu coûte que coûte". La fin ne justifie pas toujours les moyens.

Je note aussi leur attitude prudente sur les prisonniers, les araignées, etc...
C'est très bon signe : ça veut dire qu'ils sont conscients des risques et que c'est vraiment leurs décisions qui vont impacter leur survie. Cela veut dire aussi qu'ils ont ce goût de l'aventure avec la notion du risque.

Pour te répondre sur la suite des scénars :

Pour Pirates à la Dérive :
Je l'ai joué et l'ai trouvé excellent, mais effectivement, pour l'instant, la fin n'est toujours pas écrite et disponible. De plus, on y incarne des pré-tirés qui sont des pirates, donc c'est dur d'inclure des héros existants dans cette aventure. Quoique, en y repensant, on pourrait imaginer que le groupe d'aventuriers a été fait prisonnier par des pirates depuis quelques mois, qu'ils ont pris du galion, pardon du galon, tout en restant coincés pour une raison X et obligés de rester pirates jusqu'à un certain temps.
Mais bon, vu qu'il est pour l'instant inachevé, c'est pas la meilleure solution;

Tu en as deux autres toutes faites :
1) la longue campagne incluse dans DF le JDR. Qui reprend des éléments de certains DF.
Probablement le choix le plus logique.
2) la campagne incluse dans Titan.
Je n'ai pas lu les deux ... espérant un jour pouvoir les faire en tant que joueurs.

Donc voilà pour les 2 choix évidents. Ensuite, si tu veux éviter le côté campagne, il peut être plus simple de t'orienter vers un one-shot : 1 scénar = 1 ou 2 séances. Pour ça, bon nombre de DFs peuvent te servir de base pour un scénar. Il faut quand même :
- vérifier que le DF n'est pas déjà repris dans les Campagnes de JDR
- vérifier que ça se passe sur le même continent où ont eu lieu la 1ère aventure : c'est pour ça qu'Allansia me semble plus simple, vu que c'est là que se passent la plupart des 1ers DFs.
- vérifier que le niveau est adapté aux joueurs, notamment le niveau du boss si il y en a. Je développe :
dans ces DFs, c'est old school, avec un scénar de base extrêmement répétitif : le KTS. Pour Kill the Sorceror.
Trop de DFs reprennent ce schéma ultra basique du vilain sorcier qui menace le monde et où les héros sont le dernier espoir pour le sauver.
En JDR, il faut avoir des objectifs modestes. Peut-être qu'après des dizaines de parties et de campagnes, les héros se sentiront assez fort pour éliminer un Boss bien connu de Titan. Mais hors de question qu'ils éliminent Zagor, Balthus, & co dès leurs premiers scénars, enfin à mon avis. Ce genre de boss charismatiques, je les envisages plutôt comme un but ultime en fin de campagne, pour joueurs aguerris. Car un Zagor ou Balthus supprimé, ça affecte en effet l'histoire de tout un continent.
Après on peut commencer à se faire la main sur d'autres méchants plus mineurs, bien sûr.
Mais en gros, de part le côté vu et revu, pour moi il faut éviter de faire des scénars à la KTS.

Il y a plein de pistes possibles :
enquêter, ramener un objet, trouver un objet, rencontrer quelqu'un, aller dans un lieu perdu, explorer, etc...

Je pense qu'un élément intéressant dans une campagne c'est de glisser dès le début divers éléments du décor, divers acteurs. Qu'à chaque aventure, ils rencontrent de nouvelles têtes, et aillent si possible dans des lieux un peu variés. Ces nouvelles têtes (bardes, marchands, seigneurs, soldats, mages, coloporteurs, truands) sont un peu comme une bouteille à la mer pour le MJ : tu les mets là, et peut-être qu'un jour tes PJs vont les recroiser. Tu sèmes les graines de futures aventures avec eux. De plus, ça rend le monde vivant : les PJs ont l'impression que le monde évolue sans eux. Pour moi, c'est important, car si on cloisonne les scénars, c'est dommage. Or, se voir confier une quête par quelqu'un qu'on a croisé 5 parties auparavant, ça fait tout de suite une grosse différence de mon point de vue.
Et puis tu peux compter sur les joueurs pour l'effet bac à sable: tu peux être sûr qu'ils vont aller dans telle ou telle direction que tu n'avais pas envisagée au départ, pour interagir avec tel ou tel PNJs.
C'est ma vision des choses : on met en place plusieurs PNJs dans un monde pour le rendre vivant, et on ne sait pas comment ça va évoluer. Souvent, ça évolue avec les joueurs.

Sinon, mon autre conseil serait aussi d'éviter de mettre trop de "donjon" dans les scénars. C'est ultra classique et y a des joueurs qui n'aiment pas trop ça, le Porte Monstre Trésor. C'est plaisant au début et c'est la solution de facilité, mais c'est vite lassant pour les joueurs. Avoir un "donjon" tous les 4 scénars, ça me paraît déjà plus raisonnable.
Et souvent, dans les DFs, on voit bien que le donjon ne représente pas l'intégralité du bouquin, mais plutôt la fin.
L'arrivée jusqu'au donjon est une aventure en soit. Alterner les scènes d'extérieur et d'intérieur est une bonne chose. Alterner les climats aussi : faire une aventure au printemps, en été, en automne, en hivers avec de la neige, permet de varier et de rendre le monde vivant. Alterner les parties en ville, en campagne, en forêt, marais, montagnes, etc... Besoin d'un plus grand dépaysement ? Désert, jungles, sont accessibles sur Allansia. Sans oublier l'aventure maritime, une grande bouffée d'air frais.

Sur ce, en espérant que mes conseils verbeux ne t'ont pas trop ennuyé, je te souhaite plein de belles aventures à imaginer et à faire vivre.

Avatar de l’utilisateur
Cdang
Armarius
Messages : 916
Enregistré le : 11-25-2013
Localisation : Le Havre (France, Seine-Maritime)

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar Cdang » 03-09-2015

Chrysalid a écrit :et Yama n'eut pas de meilleure idée que de s'essayer à la Bière d'Orque, qui lui monta très vite à la tête.


C'est connu, les Hachimannais supportent très mal l'alcool, de part leur métabolisme, celui-ci va très vite dans le sang. Mais ce détail a été subtilement omis dans Titan, moralité oblige…

VIC a écrit :Sinon, mon autre conseil serait aussi d'éviter de mettre trop de "donjon" dans les scénars. C'est ultra classique et y a des joueurs qui n'aiment pas trop ça, le Porte Monstre Trésor.


D'un autre côté, avec des joueurs débutants, ça peut avoir un cadre rassurant : on est plus dans le jeu classique (un jeu de plateau sans plateau). Et le glissement vers quelque chose de plus ouvert (de l'ordre de l'interprétation du rôle ou de la construction d'une vraie histoire) peut être jouissif. Je me souviens du témoignage d'un auteur de JdR étatsunien, qui avait été sur le cul quand pour la première fois il avait rencontré un troll, qui non seulement était un mage mais en plus s'était mis à parler !
--
Vous êtes mort


Retourner vers « Titan »