[Chroniques] Nos aventures sur Titan

le monde des séries Défis Fantastiques, Sorcellerie ! et d'une partie de la série Double-Jeu
Avatar du membre
Chrysalid
Copiste
Messages : 150
Enregistré le : 10-04-2010
Localisation : Metz, France, Terre
Contact :

[Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar Chrysalid » 02-22-2015

Le Puits (21-fév-15)
Yama Yoyo, Séphorée et Aria

Quelque part dans une contrée quelconque au nord du continent d'Allansia, trois aventuriers se rencontrèrent un peu par hasard dans une auberge sans nom, dans un petit village tout aussi anonyme. La première était une jeune adulte du nom de Séphorée, elle se présenta comme étant 'dans les affaires' et avait été attirée ici par une rumeur faisant état d'un 'puits aux souhaits' dont le fond devrait regorger d'or. La seconde, qui était elle-même 'dans les affaires', s'appelait Aria, et avait été attirée ici par curiosité, en entendant la même rumeur. Quant au troisième, c'était une espèce d'énergumène aux yeux bridés et à l'accent asiatique, qui se présenta sous le nom de Yama Yoyo, samouraï en pèlerinage en terre occidentale. Or, en quête d'aventure et de découverte, la recherche de la vérité derrière la rumeur – plus que la soif de l'or – l'avait attiré ici pour en savoir un peu plus.

Après avoir pris leurs renseignements auprès de l'aubergiste, ils se mirent en route, restant ensemble plus par commodité que par affinités, avant d'arriver en vue du puits. Une corde était là, qui leur prouva que les lieux étaient assez fréquemment visités, et qui leur permit aussi de descendre – car en effet, aucun d'entre eux n'avait pensé à acheter une corde avant le départ.

Après une courte descente, ils arrivèrent sur un sol boueux et spongieux, mais nulle trace d'une quelconque nappe d'eau souterraine. Au lieu de cela, un couloir sombre qui les obligea à allumer une lanterne... et une porte au bout. Intrigués, ils la passèrent et se trouvèrent nez-à-nez avec quatre gobelins jouant aux dés sur une grande table de bois ! Aussitôt, tous dégainèrent leurs armes et engagèrent le combat. Fort heureusement, les petites créatures repoussantes ne leur opposèrent guère de résistance, ce qui leur permit de véritablement commencer l'exploration des lieux.

Cette salle disposait d'une porte au milieu de chaque mur, ils choisirent celle de droite, et tombèrent un peu plus loin sur une pièce au sol en damier, donc les cases blanches luisaient d'un éclat inquiétant. Ils traversèrent la salle en marchant sur les dalles noires et arrièrent dans une autre salle empreinte d'une forte odeur de pourriture, où gisaient des cadavres en décomposition et des bout d'os épars. Mais ils n'eurent pas le temps de réfléchir à leurs actions que déjà, trois des cadavres se redressaient en émettant d’écœurantes sonorités. Poussant des cris de frayeur, nos trois protagonistes refermèrent aussitôt la porte pour retourner dans la salle au damier. Là, ils optèrent pour une autre porte, qui les mena... dans une salle au coffre ! Mais hélas, tandis qu'Aria s'en approchait nonchalamment, une trappe s'ouvrit sous ses pieds ! Elle ne dut sa survie qu'à ses réflexes grâce auxquels elle se rattrapa au bord – Yama et Séphorée vinrent l'aider à remonter, et tous de s'intéresser au coffre. Mais hélas, la serrure était solide, de même que l’épaisseur de ses parois. Ils tentèrent ce qu'ils purent, mais rien n'y fit : le coffre restait inaccessible.

De dépit, ils sortirent par la porte de droite, et tombèrent sur un petit chantier où une pioche seule creusait mollement le couloir. Au sol, d'autres outils – cassés – reposaient, inertes. Toute tentative de communiquer avec la pioche se solda par le silence, et quand Yama s'empara de l'objet, il sentit qu'il ne voulait que retourner à son travail. Lorsque les héros le relâchèrent, l'outil retourna mollement à son travail.

Ayant exploré toute cette partie du donjon, les trois héros revinrent sur leurs pas – mais, arrivés à la salle au damier, ils constatèrent que les morts-vivants s'étaient approchés. Rassemblant leur courage, ils se résolurent à les affronter. A cette occasion, ils remarquèrent que la salle au damier n'était absolument pas piégée, ce qui fit beaucoup rire Yama, qui restait persuadé depuis le début que cette histoire de dalle piégée n'était qu'une idée en l'air.

De retour dans la pièce aux quatre gobelins morts, ils optèrent pour la porte du nord, mais l'apparition de trois énormes Araignées Géantes leur fit faire un demi-tour aussi rapide qu'instinctif, pour finalement choisir la porte ouest.

Mais là, ils arrivèrent à une salle circulaire dont l'absence quasi-totale de plancher les laissa dubitatifs. Certes, une petite passerelle en face de chacune des deux portes permettait de passer au prix d'un saut, mais en-dessous et au-dessus d'eux, le vide absolu.
Aria sauta sans peine. Séphorée sauta sans peine. Yama sauta, glissa. Et tomba. Mais alors que son aventure aurait pu s'achever ici, il se rendit compte en chutant... qu'il tombait devant ses deux compagnes d'aventure. Et il les voyait encore, et encore, et encore. Très vite, Séphorée et Aria comprirent qu'il était pris dans une boucle, un portail magique le renvoyant sans cesse au sommet de la pièce, le mettant par conséquent en état de chute libre permanent. Après s'être rapidement concertées, elles mirent un plan au point. Séphorée alla chercher quelques mètres de corde dans le puits et revint dans la pièce circulaire. Là, elle fixa solidement la corde à la poignée de sa porte, et lança la corde à Yama. Le samouraï l'attrapa avec brio et, s'y agrippant avec fermeté... continua à tomber en arrachant la porte dans sa chute !
Ce faisant, il n'avait pas lâché la corde, et sa chute ayant été temporairement freinée, les deux aventurières tentèrent d'attraper la corde dès son passage suivant – ce qu'Aria réussit, avant de se rattraper avec toute la force (ou la chance) dont elle était capable !
Les mains brûlées et les muscles endoloris par l'expérience, ils durent tous deux attendre que Séphorée fasse le tour (en passant rapidement par la salle aux araignée) afin de les rejoindre par le couloir nord, afin de les aider à remonter. Ceci fait, ils prirent quelques instants pour respirer. Mais il n'était nullement question de dormir, les lieux étant fréquenté par des choses peu fréquentables.

Enfin, ils reprirent leur route, découvrant plus loin un petit bureau avec un livre de magie et une coupe de vin éclairés par une bougie. Jetant le vin, ils récupérèrent le livre et la coupe, avant de prendre la porte nord.

Ils pénétrèrent alors dans une caverne malodorante habitée par un ogre agressif et répugnant, dont ils eurent bien du mal à se défaire. En effet, la puissance du monstre cumulée avec les blessures des héros rendirent ce combat plus violent que les précédents. Une fois le monstre vaincu, quelques Potions de Vigueur durent être vidées pour éviter un drame.

Enfin, fouillant le monstre, ils trouvèrent un trousseau de clés...


Évidemment, l'aventure n'est pas terminée, on a dû arrêter car il était presque 2h00 du mat' - des gens qui bossent, une femme enceinte dans son 9ème mois, ça peut difficilement faire une nuit de JdR sans craindre des conséquences fâcheuses le lundi qui suit (belle saloperie que la vie d'adulte).
Mais
don't panic ! On reprendra dès la fois suivante ;)

Avatar du membre
VIK
Armarius
Messages : 912
Enregistré le : 02-12-2012

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar VIK » 02-23-2015

On attend ça ! Merci pour ce compte-rendu fort sympathique.

Avatar du membre
Cdang
Armarius
Messages : 977
Enregistré le : 11-25-2013
Localisation : Le Havre (France, Seine-Maritime)

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar Cdang » 02-25-2015

Chrysalid a écrit :Yama Yoyo, samouraï en pèlerinage en terre occidentale.

Bon sang, yen a un qui a réussi à franchir les monts Shios'ii ! ;)

Chrysalid a écrit :se trouvèrent nez-à-nez avec quatre gobelins jouant aux dés sur une grande table de bois ! Aussitôt, tous dégainèrent leurs armes et engagèrent le combat. Fort heureusement, les petites créatures repoussantes ne leur opposèrent guère de résistance


Fait pas bon d'être gobelin en Allansia...

Merci pour ce compte-rendu sympa.
--
Vous êtes mort

Avatar du membre
Chrysalid
Copiste
Messages : 150
Enregistré le : 10-04-2010
Localisation : Metz, France, Terre
Contact :

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar Chrysalid » 02-25-2015

cdang a écrit :Bon sang, yen a un qui a réussi à franchir les monts Shios'ii ! ;)

Aaaaah oui, mais là, je n'ai encore que le livre de base, qui n'aborde que très peu ce genre de questions. On complètera le background de Yama quand j'aurai mis la main sur le bouquin adéquat, mais d'ici là...

Avatar du membre
Cdang
Armarius
Messages : 977
Enregistré le : 11-25-2013
Localisation : Le Havre (France, Seine-Maritime)

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar Cdang » 02-27-2015

Aucune importance, l'important étant de se faire plaisir. On trouve bien un samouraï dans L'Épreuve des champions (le guerrier oriental que l'on combat au §211, et dont l'illustration a sauté en VF), alors…

Et il est courant d'affiner le passé du personnage (le background) à rebours. Le Hachiman (Tochimin dans la VF de L’Épée du samouraï) étant une région isolée, il peut être intéressant de chercher une explication à la présence de ce samouraï loin de chez lui surtout dans le cadre d'un jeu en campagne. Il a été banni ? Il s'est exilé volontairement ? Il est à la recherche d'un fuyard ou d'un artefact et s'est associé à d'autres voyageurs qui vont dans sa direction ?..

On peut aussi s'en fiche et jouer juste comme ça.
--
Vous êtes mort

Avatar du membre
MastaDaddy
Armarius
Messages : 1204
Enregistré le : 03-24-2013
Localisation : Strasbourg

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar MastaDaddy » 02-27-2015

Merci pour ce beau compte-rendu, j'adore ça !
On attend la suite, maintenant.

Question, tes joueurs ont quelle expérience du jdr en général ?

J'ai fait récemment jouer ce scénario en convention à des débutants (pas tout à fait pour l'un d'entre eux) et je me suis vraiment poilé par leurs choix (le sorcier invisible qui s'avance dans un couloir noir mais qui n'y voit rien, donc il allume une lanterne... Et se fait repérer aussi sec ; l'elfe qui défonce les portes avant de savoir si elles sont verrouillées ou pas, etc...
-- Funky Soul --

Avatar du membre
VIK
Armarius
Messages : 912
Enregistré le : 02-12-2012

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar VIK » 02-27-2015

MastaDaddy a écrit :
J'ai fait récemment jouer ce scénario en convention à des débutants (pas tout à fait pour l'un d'entre eux) et je me suis vraiment poilé par leurs choix (le sorcier invisible qui s'avance dans un couloir noir mais qui n'y voit rien, donc il allume une lanterne... Et se fait repérer aussi sec ; l'elfe qui défonce les portes avant de savoir si elles sont verrouillées ou pas, etc...


C'est vraiment trop bon ça !
Si mes souvenirs sont exacts, celui rendu invisible pour explorer dans le le noir était justement le seul à ne pas avoir nyctalopie !
C'est pas la partie où le Nain du groupe quitte le combat pour fouiller les trésors pendant que ses compagnons continuaient à bastonner ?
C'est vachement instructif en fait, parce que en tant qu'expérimentés, on a tendance à oublier que l'essentiel n'est pas acquis pour tous les débutants, et qu'ils n'ont pas certains réflexes de base.

Avatar du membre
Cdang
Armarius
Messages : 977
Enregistré le : 11-25-2013
Localisation : Le Havre (France, Seine-Maritime)

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar Cdang » 02-27-2015

VIC a écrit :C'est pas la partie où le Nain du groupe quitte le combat pour fouiller les trésors pendant que ses compagnons continuaient à bastonner ?

Bah, un Nain, quoi...
--
Vous êtes mort

Avatar du membre
VIK
Armarius
Messages : 912
Enregistré le : 02-12-2012

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar VIK » 02-27-2015

Mauvaise langue. On voit que tu n'as pas connu mon Nain de Bor à Loup Solitaire. Un type totalement désintéressé. Enfin par l'argent. Parce que faut pas déconner quand même, il ne pouvait s'affranchir de tous les stéréotypes, mais avec originalité quand même. Je crois le Magnamund a rarement connu un sac à dos aussi fashion : un p'ti tonneau de bière de Bor accroché par des lanières en cuir, et qui nous a rendu maintes fois service : idéal pour saoûler les gardes. Surtout dans les pays chauds. Cela nous a nous a dix fois plus servi que l'Evocation du pseudo Majdar du groupe.

Avatar du membre
Chrysalid
Copiste
Messages : 150
Enregistré le : 10-04-2010
Localisation : Metz, France, Terre
Contact :

Re: [Chroniques] Nos aventures sur Titan

Messagepar Chrysalid » 02-27-2015

cdang a écrit :Et il est courant d'affiner le passé du personnage (le background) à rebours. Le Hachiman (Tochimin dans la VF de L’Épée du samouraï) étant une région isolée, il peut être intéressant de chercher une explication à la présence de ce samouraï loin de chez lui surtout dans le cadre d'un jeu en campagne. Il a été banni ? Il s'est exilé volontairement ? Il est à la recherche d'un fuyard ou d'un artefact et s'est associé à d'autres voyageurs qui vont dans sa direction ?..

En général, on écrit les backgrounds des personnages avant de jouer... sauf dans le cas du joueur de Yama. Il a 3 personnages à notre table (DF, AdC et D&D), et aucun n'a de background. Alors bon, tant pis, je vais pas le forcer (mais bon, sans l'Atlas de Titan entre les mains, je serais moi-même incapable de lui en écrire un, alors)...

MastaDaddy a écrit :Merci pour ce beau compte-rendu, j'adore ça !
On attend la suite, maintenant.

Ça viendra ;)

MastaDaddy a écrit :Question, tes joueurs ont quelle expérience du jdr en général ?

Disons que ça dépend des joueurs. Ma compagne (Séphorée) est rôliste depuis quelques années donc elle a l'habitude. La joueuse d'Aria est moyennement expérimentée (1 an tout au plus), quant à Yama, il est plus proche du débutant (mais un débutant qui s'obstine dans tous ses rôles à choisir des trucs chelous).

MastaDaddy a écrit :J'ai fait récemment jouer ce scénario en convention à des débutants (pas tout à fait pour l'un d'entre eux) et je me suis vraiment poilé par leurs choix (le sorcier invisible qui s'avance dans un couloir noir mais qui n'y voit rien, donc il allume une lanterne... Et se fait repérer aussi sec ; l'elfe qui défonce les portes avant de savoir si elles sont verrouillées ou pas, etc...

Énorme !! :D


Retourner vers « Titan »