Nos jeux ont-ils une représentation sexiste des femmes

Présentations, vie de l'association…
Avatar de l’utilisateur
Cdang
Armarius
Messages : 922
Enregistré le : 11-25-2013
Localisation : Le Havre (France, Seine-Maritime)

Re: Nos jeux ont-ils une représentation sexiste des femmes

Messagepar Cdang » 11-07-2016

Bon, allez, pour se détendre le string de mailles : Breastplate, « Epic NPC Man », Viva La Dirt League, 20 juin 2016
https://www.youtube.com/watch?v=-vI5tdORhC0
--
Vous êtes mort

CheatHacker
Scribe
Messages : 1
Enregistré le : 05-17-2017
Contact :

Re: Nos jeux ont-ils une représentation sexiste des femmes

Messagepar CheatHacker » 05-17-2017

Mais de façon générale, l'Oeil noir n'a jamais cantonné les femmes Héroïnes dans un rôle de fragiles magiciennes ou de gentilles elfettes comme dans d'autres jdr : dès les premières représentations de Héros, les femmes guerrières occupaient une place équivalente à celles des guerriers, et les prêtresses de Rondra, déesse de la guerre, sont une référence (on associe plus Rondra aux femmes qu'aux hommes d'ailleurs). De nombreux personnages de poids féminins existent aussi dans l'histoire aventurienne, dont de terribles impératrices et toutes sortes de personnages exerçant différentes professions ou occupant différents postes. Et l'aspect sexy mis en avant dans la fantasy en général est rarement là. Cela tient peut-être au fait que les illustrateurs se sont inscrits dans les pas d'Ina Kramer, co-créatrice du jeu et principale illustratrice des v1 et 2, qui a pu dessiner des personnages féminins gracieux mais pas stéréotypés (et d'autres pas gracieux, bref des représentations réalistes car équilibrées ^^).

Avatar de l’utilisateur
Cdang
Armarius
Messages : 922
Enregistré le : 11-25-2013
Localisation : Le Havre (France, Seine-Maritime)

Re: Nos jeux ont-ils une représentation sexiste des femmes

Messagepar Cdang » 05-17-2017

Tiens, pour aller au-delà de la représentation (donc de la manière dont les auteurs et illustrateurs considèrent le rôle des personnages féminins) et regarder ce qui se passe autour de la table : dans la série Sortir de l'auberge, Jérôme Larré et Coralie David ont décidé, pour les textes qu'ils écrivent, d'utiliser le féminin « joueuse » pour désigner les participants et participantes à une partie (pour leurs textes à eux, rien n'est imposé aux autres co-auteurs et co-autrices). Le fait que cela ait soulevé une polémique est intéressant en soi, et voici la réponse de l'auteur :

http://www.tartofrez.com/cest-lhistoire-dune-joueuse/
--
Vous êtes mort


Retourner vers « Général »